Les vendanges, c’est comme les bouchons sur la RN7 en juillet, elles reviennent chaque année. Mais avec les plaisirs en plus.
Aujourd’hui, la journée a débuté à 8h par la cueillette d’une parcelle de Marsanne. L’un des deux cépages utilisé dans notre belle appellation “Crozes-Hermitage”.
La parcelle en question nous l’appelons “Le coteau de Chopard”. Enfin moi, cela fait vingt ans que je la nomme ainsi. Je vous raconterai peut-être l’histoire du nom un jour…
En attendant, 23 ares de beaux raisins qui ont fini à 11 heures dans le pressoir pour 3h30 de pressurage. Repas de midi rapide avant de partir pour vendanger notre parcelle de Saint-Joseph chez nos amis ardéchois.
Magnifiques 63 ares de ceps accrochés au granite de la fameuse Côte Sainte Épine. Cet après-midi, nous avons tous bien senti l’exposition plein sud de la belle parcelle de Syrah. Cette chaleur estivale qui nous a presque fait encore pensé un petit peu aux vacances.
Comme à l’accoutumée, vendanges en compagnie de Mme et Mr GUIRONNET, les propriétaires de la parcelle. Madame nous aide à couper avec la plus grande gentillesse et Monsieur surveille la vendange. Non sans intérêt puisque 1/4 des raisins coupés seront laissés en bord de vigne en fin de journée. C’est mon loyer annuel pour la location de la parcelle durant 25 ans. Pas un an de plus. Pas un an de moins. Les notaires appellent ça un bail de carrière. Si, si…
18h, retour au domaine. Les raisins sont égrappés et envoyés dans leur cuve de fermentation.
19h, nettoyage du matériel, analyse du moût, enregistrement des entrées de vendanges.
20h30, casse-croûte.
Voilà pour aujourd’hui. A demain pour la vendange de notre parcelle d’Hermitage blanc. Et cette fois, pas de loyer à donner. C’est tout pour nous !…

 

 

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Share This